ATS (Automobili Turismo e Sport)

2500 GT.

Les connaisseurs se rappellent certainement de la marque ATS (Automobili Turismo e Sport) qui a fait quelques apparitions en Formule 1 dans les années 60 avec entre autre Phil Hill comme pilote. Les vrais mordus d’automobile ont peut-être aussi dans un coin de leur mémoire le coupé sportifs ATS 2500 GT.

1963 ATS 2500 GT (Automobili Turismo e Sport)

Automobili Turismo e Sport est née en 1962 suite à la révolte de palace qui a eu lieu chez Ferrari. Carlo Chiti et Giotto Bizzarrini ont alors voulu une sorte de revanche et se sont associés au jeune comte vénitien Giovanni Volpi, un gentleman driver à ses heures. Leur but était de concurrencer pas moins que Ferrari tant en F1 qu’en Grand Tourisme GT.

Leur premiers pas en F1 avec un nouveau bloc V8 tout en alu n’a pas été très prometteur, leur moteur manquant de puissance et ne disposait probablement -faute de moyens et de développement- pas de la fiabilité nécessaire pour terminer ou remporter un GP de F1. Dans le segment en pleine ébullition des GT, ATS a fait très fort en étant le premier constructeur transalpin à concevoir avec l’ATS 2500 GT une voiture de série avec un V8 monté en position centrale.

 

1963 ATS 2500 GT (Automobili Turismo e Sport)

Ce bloc délivrait 220 chevaux et permettait d’atteindre les 250 kilomètre/heure, il fut présenté en 1963 au Salon de Genève.

Le design provenait du jeune Franco Scaglione et le carrossier était Allemano. Seules 8 voitures furent produits et il semblerait qu’il y ait eu 12 châssis, moteurs. Donc ATS a réellement été précurseur mais n’a pas eu une longue vie puisqu’en 1965 c’était déjà la fin de cette petite marque pourtant prometteuse.

Renaissance d’une marque automobile.

Aujourd’hui ATS tente un «reborn» et selon la presse spécialisée c’est au Salon Privé de Londres qu’une nouvelle ATS sera présentée à un public trié sur le volet. En effet, Daniele Maritan s’est inspiré pour la nouvelle du coupé ATS 2500 GT des années 60 avec toujours un V8 monté en position centrale.

ATS (Automobili Turismo e Sport)

Il sera produit 12 exemplaires de cette «Launch Edition», pour rappeler au public qu’il n’y en a eu que 12 dans les années 60. L’auteur de ces lignes a eu le rare privilège, il y a quelques années, de voir dans une collection privée au Sud de Los Angeles une ATS qui avait moins de 10’000 miles au compteur.

ATS (Automobili Turismo e Sport)

ATS dispose aujourd’hui d’une petite usine en Italie à Borgomanero. La 2500 GT disposera d’un châssis et d’une carrosserie en fibre de carbone. Le moteur est un V8 monté en position centrale et accouplé à une boîte à double embrayage à 7 vitesses.

Souhaitons un très beau départ à ATS et nous espérons en voire une sillonner les routes de Luxembourg.

Loud Pipes

2018-05-10T13:16:10+00:00